EPISODE 3 – AÏSSÉ

Pour ce nouvel épisode, j’ai le plaisir de partager à une conversation avec Aïssé, la créatrice de la marque Afrikanista. Dans cette discussion, elle évoque son attachement pour ses racines, ses superbes coiffures, son amour pour l’Egypte antique. Elle nous transporte également dans son Paris à travers ses deux adresses favorites et d’autres encore. Vous pouvez retrouver toute l’actualité de la marque Afrikanista sur le site www.afrikanista.com ou sur la page instagram @afrikanista.

 

 

LES ADRESSES D’AÏSSÉ

LE MUSEE DU LOUVRE 8 place du Carrousel 75001 PARIS / JAH-JAH by le Tricycle 11 rue des Petites Ecuries 75010 PARIS

 

AÏSSÉ : site internet https://www.afrikanista.com / instagram https://www.instagram.com/afrikanista/?hl=fr

 

Production : Violette Tannenbaum/Peulfixion – Musique générique : Love Chances (instrumental) by MAKAIH BEATS

EPISODE 3 – AÏSSÉ

 
 
00:00 / 01:20:50
 
1X
 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      • Merci Violette,
        J’avais hâte d’ecouter et grâce à toi (à vous), j’ai passé un super moment😊
        Merciiiiiii
        You rock!

  • Merci pour cette conversation très enrichissante. Je connais la marque d’AÏSSÉ grâce à Ange créatrice d’Osez le Foulard. Je suis une auditrice belge et c’est vraiment inspirant d’entendre AÏSSÉ parlé de ses inspirations pour ses coiffures et ses vêtements Afrikanista que j’aime vraiment beaucoup.

    Il y a certains points dans lesquels je me retrouve plus particulièrement dans l’importance de se soutenir, de dire quand quelqu’un fait bien les choses. J’aime dire dans la rue à un ou une inconnu(e) que son style déchire, à un porteur de projet que son idée vaut vraiment le coup et pourquoi je la trouve pertinente. Je ne sais pas tout mais si je peux, je le fais avec plaisir.

    Le fait aussi de soutenir les projets artistiques ou autres de la diaspora. Je me suis moi-aussi retrouvée seule ou forte minorité à plusieurs reprises à des évènements mettant en avant les arts africains à Liège ou Bruxelles.
    Si on souhaite qu’on nous entend, c’est important d’être les premiers relayeurs.

    En tout cas merci Violette pour ce podcast, je viens de démarrer l’écoute et ça me passionne d’en découvrir plus sur toi et tes invités.

    Bonne soirée à toi !

    Marianne